Skip to content
Crédit d’impôt Corse : des changements défavorables

Crédit d’impôt Corse : des changements défavorables

Pour rappel, le bénéfice du crédit d’impôt est conditionné au respect de la réglementation communautaire affairant aux aides à l’investissement à finalité régionale, résultant de l’article 14 du règlement UE N°151/2014 de la Commission Européenne « Règlement Général d’Exception par Catégorie » (RGEC).

L’article 14 et l’article 8 de ce RGEC précisent que le cumul des aides à finalité régionale est possible mais limité à 20% des coûts d’investissements admissibles HT pour les PME et 30 % pour les TPE. Ainsi dans l’hypothèse où l’entreprise perçoit déjà une aide régionale (exemple ODARC), et que cette aide est supérieure ou égale à 30%, le crédit d’impôt ne pourra plus être calculé et donc octroyé.

En clair, le cumul des aides ne sera possible qu’à hauteur de 30% du total des investissements HT. Cette décision tombe comme un couperet pour les projets d’investissements de nos entreprises insulaires puisqu’habituées jusque-là à un montant cumulé plafonné à 75%. 

Le AGC 2A – CERFRANCE CORSE du SUD est en discussion avec l’administration fiscale à ce sujet, nous vous tiendrons informé des suites de nos échanges.

 

EN CE MOMENT

Le crédit d’impôt investissement en Corse et aides d’État, sont-ils cumulables ?

Au cours de l’année 2022, la direction régionale des finances publiques de Corse a rejeté des demandes de CIIC porté par des exploitants agricoles au motif que les contreparties d’État
EN SAVOIR PLUS

Retour sur l’Assemblée Générale Ordinaire – AGC 2A

Le 16 novembre dernier, s’est déroulé l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Association de Gestion et de Comptabilité au domaine Cappa – F. Cappaccini à Albitreccia. « C’est la 37ème AG que j’organise
EN SAVOIR PLUS

Prix alimentaires : l’inflation progresse de 12 % sur un an en octobre

En octobre, les prix des produits alimentaires ont progressé de 12 % sur un an, après 9,9 % en septembre, d’après les données consolidées de l’Insee. L’inflation s’accélère notamment sur
EN SAVOIR PLUS

Suppression du dispositif d’exonération des cotisations patronales en faveur des travailleurs saisonniers

L’Assemblée compterait supprimer la pérennisation du TO-DE (dispositif d’exonération des cotisations patronales pour les employeurs de saisonniers agricoles), voulue par le Sénat, pour s’en tenir à la prolongation du dispositif
EN SAVOIR PLUS