Skip to content
Pourquoi une newsletter ?

Pourquoi une newsletter ?

Pourquoi une newsletter ?

 

Le but de cette newsletter est de vous tenir au courant mensuellement de toute l’actualité du réseau CERFRANCE. Quelle soit fiscale, agricole, ou pour vous signaler vos nouveaux avantages à adhérer à nos services, ce mensuel est le nouveau service 2.0 que nous mettons en place pour vous !

A travers cette multiplicité d’adhérents venant de secteurs d’activités très différents, notre objectif est de vous mettre en relation les uns avec les autres de manière à favoriser les échanges d’expériences, d’activités, de savoir-faire. Notre finalité à tous, étant in fine de créer de la richesse et permettre le développement économique de nos entreprises, dans une approche mutualisée. Un agriculteur aura toujours besoin d’un électricien ou d’un frigoriste et un frigoriste recherchera toujours une qualité de fromages ou de charcuterie à déguster.

 

 

 

EN CE MOMENT

Le crédit d’impôt investissement en Corse et aides d’État, sont-ils cumulables ?

Au cours de l’année 2022, la direction régionale des finances publiques de Corse a rejeté des demandes de CIIC porté par des exploitants agricoles au motif que les contreparties d’État
EN SAVOIR PLUS

Retour sur l’Assemblée Générale Ordinaire – AGC 2A

Le 16 novembre dernier, s’est déroulé l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Association de Gestion et de Comptabilité au domaine Cappa – F. Cappaccini à Albitreccia. « C’est la 37ème AG que j’organise
EN SAVOIR PLUS

Prix alimentaires : l’inflation progresse de 12 % sur un an en octobre

En octobre, les prix des produits alimentaires ont progressé de 12 % sur un an, après 9,9 % en septembre, d’après les données consolidées de l’Insee. L’inflation s’accélère notamment sur
EN SAVOIR PLUS

Suppression du dispositif d’exonération des cotisations patronales en faveur des travailleurs saisonniers

L’Assemblée compterait supprimer la pérennisation du TO-DE (dispositif d’exonération des cotisations patronales pour les employeurs de saisonniers agricoles), voulue par le Sénat, pour s’en tenir à la prolongation du dispositif
EN SAVOIR PLUS