Skip to content
Voici 4 astuces pour bien travailler avec son expert-comptable

Voici 4 astuces pour bien travailler avec son expert-comptable

Comment choisir son expert-comptable ? Que peut-on lui demander ? Comment se présente la relation au quotidien ? Que faire en cas de désaccord avec son expert-comptable ? Toutes ces interrogations sont légitimes et nombreuses sont les chefs d’entreprises qui y sont confrontés. CERFRANCE Corse-du-Sud va alors vous donner ses astuces pour bien travailler avec son partenaire privilégié.

 

Comment choisir son expert-comptable ?

Ne pas négliger la rencontre avec celui-ci, se renseigner préalablement sur sa spécialité, s’interroger sur la taille de son cabinet, ne pas s’arrêter au prix et faire attention aux faux sont importants pour choisir avec soin son expert-comptable. Lui exposer sa problématique, ses souhaits et ses besoins sont également à ne pas négliger, afin de définir précisément ce que l’on recherche.

Que peux-t-on demander à son expert-comptable ?

Un regard sur les performances de l’entreprise, des aides en matière de financement, une expertise sociale, des compétences juridiques et fiscales ou une demande d’assistance dans de nombreux domaines sont diverses missions qui peuvent être demandées à un expert-comptable. Il accompagne ainsi l’entreprise au quotidien sur différentes problématiques sociales, fiscales ou de gestion.

Quelle relation au quotidien ?

Une fois son champ d’intervention défini, le chef d’entreprise doit clarifier les rôles de chacun et se mettre d’accord sur la manière d’organiser leur travail au quotidien. Il faut donc définir l’ordre de mission, la fréquence à laquelle le voir, à quel endroit le voir et qui réunit les documents. C’est également un interlocuteur du quotidien qui a un rôle privilégié dans les grandes étapes de la vie de l’entreprise.

Que faire en cas de désaccord ?  

L’expert-comptable peut intervenir dans un très large champ de compétences et est l’interlocuteur du dirigeant sur de nombreux sujets. Il arrive donc que cette relation fasse parfois naître un désaccord. Dans ce cas-là, il faut solliciter gratuitement le conseil de l’ordre, faire jouer l’assurance de l’expert et envisager la séparation si le désaccord persiste.

 

EN CE MOMENT

« Non-régression de souveraineté alimentaire »

Finalement, la principale orientation donnée par le CGAAER est d’intégrer la notion de « souveraineté alimentaire » dans le corpus juridique « afin que cet objectif de politique publique acquière
EN SAVOIR PLUS

Foncier : 2,7 à 3 millions d’hectares de « terres délaissées » en France

Dans son rapport, le CGAAER donne de premières estimations des surfaces de terres dites « délaissées » sur le territoire français, résultats préliminaires d’une autre mission de prospective des hauts
EN SAVOIR PLUS

Tempêtes « Ciarran » et « Domingos » en Corse : situation de vos exploitations

Suite aux deux tempêtes successives qui ont touché notre île, vous êtes malheureusement nombreux à avoir subi de graves dégâts. L’AGC 2A – CerFrance Corse du Sud vous apporte son
EN SAVOIR PLUS

Déclaration unique IR-MSA / Problème de transmission de données

Afin de simplifier les démarches administratives, en 2023, la MSA et les services fiscaux ont unifié les déclarations fiscales et sociales. Une seule déclaration était à réaliser afin de déclarer
EN SAVOIR PLUS